Peut-on être auto-entrepreneur et dirigeant d’une SASU en même temps ?

Vous êtes nombreux à vous interroger sur les chemins possibles pour concrétiser vos ambitions entrepreneuriales. Votre esprit bouillonne d’idées, et vous voilà à la croisée des chemins : serez-vous plutôt un auto-entrepreneur aventurier, solo et agile, ou le président d’une société plus structurée comme une SASU ? Peut-être vous dites-vous que choisir est renoncer. Et si vous n’aviez pas à faire ce sacrifice ? Dans cet élan entrepreneurial moderne, l’idée de cumuler les deux statuts vous effleure sûrement l’esprit. Est-ce possible ? Est-ce judicieux ? Cet article répondra à toutes vos interrogations.

L’univers de la sasu : flexibilité et simplicité

Avant de plonger dans les méandres du cumul de statuts, il est essentiel de bien comprendre ce qu’implique le statut de SASU. Comme une étoile dans la constellation des formes juridiques, la SASU brille par sa simplicité et son adaptabilité. Si vous vous demandez ce que cette forme a de si particulier, sachez qu’elle est l’incarnation de la souplesse dans l’échiquier entrepreneurial.

Imaginez une structure où vous êtes à la fois le compositeur et le chef d’orchestre. Dans une SASU, vous établissez vos propres règles et les modifiez au rythme de vos ambitions. Pas de quorum d’actionnaires requis, pas de capital minimum imposant : liberté est le maître-mot. Vous êtes seul maître à bord, et votre société peut évoluer vers une SAS si l’envie de naviguer en compagnie d’autres associés vous prend.

Pour en savoir plus sur la création et la gestion de votre SASU, n’hésitez pas à consulter ce site web, qui offre des informations et des services spécialisés pour vous accompagner dans vos démarches.

Peut-on être capitaine de deux navires ?

C’est la question qui taraude les esprits avides de défis. Peut-on cumuler les statuts d’auto-entrepreneur et de président d’une SASU ? La réponse est un oui retentissant, mais avec nuances. La loi n’interdit pas ce cumul, mais il convient de naviguer avec prudence pour ne pas échouer sur les récifs administratifs et fiscaux.

Le président d’une SASU est souvent considéré comme un assimilé salarié. Cela signifie que même si vous n’avez pas le statut de salarié à proprement parler, vous bénéficiez d’une protection sociale similaire. Vous êtes affilié au régime général de la Sécurité sociale et vos cotisations sont calculées sur votre rémunération. En parallèle, en tant qu’auto-entrepreneur, vous versez des cotisations sociales en fonction de votre chiffre d’affaires. Cela peut être une aubaine pour diversifier vos activités et optimiser votre protection sociale.